INFORMATION EUROPE 1 - Trois permanences d’élus LREM murées dans la Vienne

, modifié à
  • A
  • A
© JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP
Partagez sur :
Des agriculteurs mécontents de la ratification du Ceta, l’accord de libre-échange avec le Canada, s’en sont pris mercredi soir aux locaux d’un député et de deux élus locaux dans la Vienne.
INFO EUROPE 1

Les actions des agriculteurs contre des permanences d’élus de la majorité se poursuivent. Dans leur viseur : l’accord de libre-échange entre l'Europe et le Canada, le Ceta, ratifié fin juillet par l’Assemblée nationale. Mercredi soir, ils ont signé un nouveau coup de force dans la Vienne, selon les informations d'Europe 1. Ils ont ainsi muré trois permanences d’élus LREM : celle du député Jacques Savatier à Poitiers, ainsi que les locaux de son collègue Nicolas Turquois à Châtellerault et à Loudun. Des actions revendiquées par la FDSEA.

Une quinzaine de permanences vandalisées

Plusieurs permanences de députés avaient déjà fait l'objet d'actions anti-Ceta (traité de libre-échange entre l'Europe et le Canada) ces derniers jours, leurs auteurs souhaitant condamner les parlementaires ayant voté en faveur de sa ratification. Samedi dernier, des manifestants ont ainsi brisé à Perpignan toutes les vitres de la permanence où se trouvait le député LREM Romain Grau, et tenté d'y mettre le feu. Mardi, c’est la permanence de la députée La République en marche de l'Eure Claire O'Petit qui avait été vandalisée, mardi matin, à Étrepagny, près de Vernon.

Au total, une quinzaine de permanences, notamment celle du délégué général de LREM Stanislas Guerini à Paris, ont été murées, taguées ou vandalisées, suscitant une condamnation de la classe politique.

Europe 1
Par Guillaume Biet, édité par R.D