François de Rugy blanchi ? "Les résultats des enquêtes montrent que cet emballement médiatique est assez choquant", estime Elisabeth Borne

  • A
  • A
© Europe 1
Partagez sur :
L'ex-ministre de la Transition écologique était l'invité mardi soir du journal de 20 heures de France 2. 
INTERVIEW

L'ancien ministre de l'Écologie François de Rugy, accusé de dépenses excessives et globalement dédouané par les enquêtes du gouvernement et de l'Assemblée, s'est présenté, mardi soir sur France 2, en "homme honnête" et "blanchi" de "toutes les accusations portées contre lui". Interrogée par Europe 1 sur le cas de son ex-collègue du gouvernement, la ministre de la Transition écologique Elisabeth Borne, a estimé que "cette façon de sortir des  infos en ne laissant pas le temps d’établir des faits pose question".

"On vous assène des vérités et vous n’avez le temps de dire la vôtre". "Les enquêtes demandées par le gouvernement ont permis d’apporter les éclaircissements attendus par tous, et de monter que, contrairement à ce qui avait été suggéré, les travaux ont respecté la commande publique. Et les dîners étaient dans un cadre professionnel. C’est son choix d’avoir démissionné pour pouvoir se défendre, retrouver de la sérénité, pour lui-même et sa famille, fortement mis en cause par cette vague médiatique. Les résultats des enquêtes montrent que cet emballement médiatique est assez choquant. On vous assène des vérités et vous n’avez le temps de dire la vôtre".