Éric Woerth dément les accusations de trucage après la diffusion d'une photo d'alpinisme

, modifié à
  • A
  • A
Photo contestée d'Éric Woerth en train de faire de l'alpinisme (1280x640) Twitter Eric Woerth
L'ancien ministre a souligné qu'il pratiquait l'alpinisme depuis 40 ans. © Twitter Eric Woerth
Partagez sur :

Éric Woerth ne s'attendait sûrement pas à cette avalanche de réactions en publiant lundi sur Twitter une photo le montrant, piolet à la main et casque sur la tête, accroché à un glacier. "Glacier du milieu à l’aiguille d’Argentière.. toujours sur les pointes avant.. à Chamonix", peut-on lire dans un second tweet de l'ancien ministre. 

Loin de s'attirer les louanges de ses abonnés, le député de l'Oise a essuyé depuis de nombreuses moqueries et d'accusations de trucage.

De nombreux internautes se sont mis à décortiquer la photographie, à la recherches de détails qui trahiraient la crédibilité de l'image. Deux éléments ont particulièrement attiré leur attention : une sangle de son sac à dos ainsi que deux personnes marchant en contre-bas de l'image.

"Cela fait 40 ans que je pratique l'alpinisme"

Malgré les moqueries, Éric Woerth ne se démonte pas. "Je peux appeler mon guide de haute montagne pour qu'il en atteste", ironise-t-il auprès du Parisien. "Si on peut voir deux personnes en train de marcher, c'est que celles-ci sont 200 mètres plus bas, là ou le glacier se redresse".

Loin de s'agacer de la situation, le député Les Républicains a ajouté : "Cela fait 40 ans que je pratique l'alpinisme. Cette photo n'avait pas d'autre but que de partager ma passion, mais cela reste drôle."