Elisabeth Borne succède à François de Rugy comme ministre de l'Écologie

, modifié à
  • A
  • A
Elisabeth Borne succède à François de Rugy (photo d'archives).
Elisabeth Borne succède à François de Rugy (photo d'archives). © LUDOVIC MARIN / AFP
Partagez sur :
La ministre des Transports ne prendra toutefois pas le rang de ministre d'Etat de son prédécesseur, qui a démissionné après une série de polémiques entourant notamment des dîners fastueux lorsqu'il présidait l'Assemblée nationale. 

La ministre des Transports Elisabeth Borne a été nommée mardi soir ministre de la Transition écologique et solidaire en remplacement de François de Rugy, a indiqué l'Elysée dans un communiqué, mardi soir. 

Pas au rang de ministre d'État

Elisabeth Borne, qui était jusque-là placée sous l'autorité du ministre de la Transition écologique, ne prendra toutefois pas le rang de ministre d'Etat de son prédécesseur, a précisé une source gouvernementale. La ministre avait récemment laissé entendre qu'elle pourrait se présenter aux élections municipales de 2020

François de Rugy a démissionné mardi après-midi de son poste, après une série de révélations portant notamment sur des dîners fastueux lorsqu'il était président de l'Assemblée nationale. Dénonçant un "lynchage médiatique" alors qu'il s'apprêtait à défendre le projet de loi énergie et climat, l'ancien écologiste a dit sa volonté de porter plainte contre Mediapart pour diffamation. 

"Nous n'avons aucune indication que des règles aient été transgressées" ou que le ministre démissionnaire François de Rugy, au centre de révélations sur ses dépenses, ait "commis des actes (...) contraires à la justice", a déclaré la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye. La secrétaire d'Etat Emmanuelle Wargon a défendu au Sénat le projet de loi énergie et climat après la démission du ministre.