Élections européennes : Sylvie Guillaume (PS) numéro deux de la liste Glucksmann

  • A
  • A
L'eurodéputé Sylvie Guillaume sera la numéro deux de la liste PS-Place publique pour les élections européennes (photo de 2014).
L'eurodéputé Sylvie Guillaume sera la numéro deux de la liste PS-Place publique pour les élections européennes (photo de 2014). © PARIS, FRANCE
Partagez sur :
L'eurodéputée socialiste Sylvie Guillaume prendra la deuxième place sur la liste PS-Place publique conduite par Raphaël Glucksmann pour les élections européennes de mai prochain.

L'eurodéputée Sylvie Guillaume (Parti socialiste) sera numéro deux de la liste PS-Place publique conduite par Raphaël Glucksmann, ont indiqué mercredi des sources au sein du PS.

Le Bureau national du PS a approuvé mardi soir deux listes ordonnancées, de vingt hommes et vingt femmes socialistes, en vue du scrutin du 26 mai. En tête de la liste des femmes : Sylvie Guillaume, qui s'est notamment emparée au Parlement européen des sujets migratoires, Nora Mebarek, représentante de l'aile gauche du parti, et Pernelle Richardot, trésorière du PS.

Le député sortant Eric Andrieu, qui s'est signalé au Parlement européen par son combat contre le glyphosate, prend lui la tête de la liste des hommes, devant Christophe Clergeau, un proche d'Olivier Faure, et l'aubryste Jean-Marc Germain.

La tête de la délégation PS au Parlement européen quitte son poste en protestation

L'actuelle présidente de la délégation PS au Parlement européen, Christine Revault-d'Allonnes, est sixième. Ce qui ne lui laisse que peu de chance d'être élue, alors que les sondages créditent la liste de 5 à 7% d'intentions de vote, soit environ autant de sièges de députés européens.

En signe de protestation, elle a annoncé qu'elle quittait la présidence de la délégation socialiste, regrettant que son "investissement" et son "bilan" ne soient pas davantage pris en compte alors qu'elle avait été chargée de conduire le "chantier Europe" du PS. Des considérations géographiques semblent avoir présidé au choix de la direction du PS, Christine Revault-d'Allones étant francilienne comme d'autres candidats du haut de la liste.

La difficile constitution des listes

La manière dont s'articuleront ces listes avec les candidats issus de Place publique et de la société civile n'est pas encore totalement connue. Selon Corinne Narassiguin, numéro deux du PS, Sylvie Guillaume et Eric Andrieu seront en deuxième et troisième place. La quatrième pourrait revenir à Aurore Lalucq, ancienne porte-parole de Générations qui a rejoint Raphaël Gluckmann, ou à Nora Mebarek. La cinquième est réservée au fondateur de Nouvelle Donne et promoteur du "Pacte finance climat" Pierre Larrouturou. Cinq socialistes devraient en tout cas prendre place parmi les dix premiers, conformément à la résolution votée par le Conseil national du PS le 16 mars.

La liste doit encore inclure des représentants du PRG - l'eurodéputée Virginie Rozière est sur les rangs - et de l'UDE. Mardi soir au BN, le vote ne s'est pas fait sans douleur. Vingt-trois personnes ont voté pour les deux listes, onze contre : les proches de Luc Carvounas et une partie de ceux de Stéphane Le Foll, qui n'ont aucun représentant en position éligible, et les proches de Martine Aubry, mécontents de la place qui leur est accordée.