Mort de Marielle de Sarnez : la classe politique lui rend un hommage unanime

, modifié à
  • A
  • A
Marielle de Sarnez
Marielle de Sarnez est décédée mercredi à l'âge de 69 ans. Elle souffrait d'une leucémie. © AFP
Partagez sur :
Les réactions politiques au décès de Marielle de Sarnez sont nombreuses et unanimes. De Jean-Luc Mélenchon à Marine Le Pen, des personnalités politiques de tout bord salue la carrière et la personnalité de l'ancienne ministre et députée. 

La députée et ancienne ministre Marielle de Sarnez est morte ce mercredi soir à l'âge de 69 ans l'hôpital parisien de la Pitié-Salpêtrière des suites d'une leucémie. De très nombreuses personnalités politiques ont rendu hommage à l'ancienne ministre des Affaires européennes d'Emmanuel Macron qui était aussi présidente de la commission des Affaires étrangères de l'Assemblée nationale et vice-présidente du MoDem.

"Une certaine idée de l'Europe" et "grande représentant de la diplomatie parlementaire"

Le Premier ministre, Jean Castex a rendu hommage à une femme loyale et européiste convaincue sur Twitter. "C’est de la loyauté à ses engagements que Marielle de Sarnez puisait sa force pour moderniser notre démocratie et défendre une certaine idée de l’Europe. Ses combats resteront plus que jamais aussi les nôtres. Mes pensées accompagnent sa famille et ses proches".

Richard Ferrand le président de l'Assemblée nationale a tenu à saluer une députée exemplaire. "L'Assemblée nationale perd une de ses membres éminentes, la diplomatie parlementaire une grande représentante. Au nom de la représentation nationale, j’exprime mon immense tristesse et adresse mes condoléances à sa famille, à ses proches, à ses amis."

"Femme de cœur" et "combattante obstinée"

Pour Bruno Le Maire, le ministre de l'Economie, Marielle de Sarnez était avant tout "Femme de tête et femme de coeur, militante de la construction européenne, Marielle de Sarnez vient de partir et elle nous manque déjà. A sa famille, à François Bayrou et à tous ses proches j’adresse mes condoléances les plus sincères."

Olivier Faure, premier secrétaire du PS a quant à lui salué une députée qui "avait à l'Assemblée nationale le respect de tous. Je sais combien elle a compté dans la vie du MoDem. Elle fut la combattante obstinée au côté de son président. J'imagine le chagrin de sa famille, de François Bayrou, de tous ceux qui ont cru en et avec elle."

Europe 1
Par Europe 1 avec AFP