Christian Jacob, "une solution évidente" à la place de Wauquiez

, modifié à
  • A
  • A
1:25
© ALAIN JOCARD / AFP
Partagez sur :
L'élection du président des Républicains aura lieu les 12-13 octobre et, en cas de deuxième tour, les 19 et 20 octobre, a annoncé jeudi la Haute autorité du parti dans un communiqué.

Après quasiment deux semaines de crise chez LR et des rebondissements en tout genre, voilà peut-être une éclaircie ! En coulisses, on commence à travailler sur une hypothèse sérieuse pour le remplacement de Laurent Wauquiez à la présidence du parti. L’élection aura lieu en octobre prochain. L’option Christian Jacob, patron du groupe LR, est plus que jamais sur la table

"Il apparait comme une solution évidente", confient des élus. C’est vrai que Christian Jacob "coche pas mal de cases" en cette période de crise : chiraquien historique, pas d’ambition présidentielle et d’une loyauté à toute épreuve quel que soit le patron. Cet ami de François Baroin a été copéiste, président du comité de soutien de Nicolas Sarkozy à la primaire, fidèle à François Fillon malgré la tempête de 2017, et soutien de Laurent Wauquiez.

"Il ira au charbon s’il le faut"

Laurent Wauquiez l’a d’ailleurs appelé jeudi pour lui dire : "il y a besoin de toi, donc impose toi". Christian Jacob consulte donc à tout va, les députés mais aussi des maires. "Il ira au charbon s’il le faut", certifie un élu qui l’a eu au téléphone. "Sa décision n’est pas prise", temporise son entourage avant d’ajouter : "s’il apparaît comme une solution d’apaisement, il prendra ses responsabilités".

Rien n’est jamais sur chez LR, mais à ce stade l’option Jacob ne suscite pas de levée de boucliers. Il faut dire que le job ne fait pas rêver : gérer un parti en mal de militants et d’électeurs, tout en essayant de retenir des élus tentés de prendre le large.

Europe 1
Par Aurélie Herbemont, édité par B.B