Aurore Lalucq, l'une des porte-paroles du mouvement de Benoit Hamon, rejoint Raphaël Glucksmann

  • A
  • A
L'économiste Aurore Lalucq a annoncé lundi son ralliement à la liste conduite par Raphaël Glucksmann.
L'économiste Aurore Lalucq a annoncé lundi son ralliement à la liste conduite par Raphaël Glucksmann. © AFP
Partagez sur :
L'une des porte-paroles de Générations, le mouvement de Benoit Hamon, a annoncé lundi son ralliement à la liste conduite par Raphaël Glucksmann pour les élections européennes. L'économiste Pierre Larrouturou, fondateur du parti Nouvelle Donne, lui a emboîté le pas. 

Aurore Lalucq, une des porte-parole de Générations, a annoncé lundi à Libération qu'elle renonçait à figurer sur la liste du mouvement de Benoît Hamon aux européennes pour "rejoindre la campagne" lancée par Raphaël Glucksmann. "Je ne me voyais pas faire campagne avec cette stratégie de désunion, je ne me suis pas lancée en politique pour ça. La désunion me pèse, m'empêche de dormir", a-t-elle expliqué.

Elle ne quitte pas pour autant Générations. L'économiste avait fait un pas vers Place publique le 29 janvier à l'Elysée Montmartre, défendant à la tribune lors d'un meeting la dynamique de rassemblement portée par le jeune parti. Selon Générations, Aurore Lalucq réclamait une place de numéro deux sur la liste de Benoît Hamon, ce à quoi celui-ci ne pouvait s'engager, l'ordonnancement de la liste relevant d'un comité électoral tiré au sort. L'entourage de Aurore Lalucq a démenti cette version des faits, soulignant qu'elle n'avait aucune garantie du côté de Place publique et du PS quant à sa présence sur la liste. Aurore Lalucq ne quitte pas pour autant Générations, selon une de ces sources.

Larrouturou rallie Place publique. L'économiste Pierre Larrouturou, fondateur du parti Nouvelle Donne, a annoncé de son côté son ralliement à la liste conduite par Raphaël Glucksmann pour les européennes. "Je m'engage, avec Anne Hessel et les militants de Nouvelle Donne, dans cette campagne", a déclaré Pierre Larrouturou. L'économiste, qui a adhéré et quitté trois fois le PS, a créé Nouvelle Donne en 2013, après l'échec de la motion qu'il avait portée avec Stéphane Hessel (père d'Anne) au Congrès de Toulouse du PS en 2012. Le parti a obtenu 3% des voix aux élections européennes de 2014.

Depuis décembre 2017, Pierre Larrouturou fait avec le climatalogue Jean Jouzel la promotion du "Pacte finance-climat", qui propose notamment de "créer un vrai budget climat au niveau européen, doté de 100 milliards d'euros chaque année". Le texte a obtenu le soutien de très nombreuses personnalités dont l'ancien maire de Bordeaux Alain Juppé ou le chef du gouvernement espagnol Pedro Sanchez. Selon des sources socialistes, Pierre Larrouturou pourrait se voir attribuer la cinquième place sur la liste tirée par Raphaël Glucksmann. "Il y a une volonté d'Olivier Faure (le premier secrétaire du PS, NDLR) de changer, de s'ouvrir", a salué Pierre Larrouturou, qui faisait comme lui partie des Jeunes Rocardiens.