Au FN, le vote pour élire le président et le parlement a déjà eu lieu

, modifié à
  • A
  • A
Marine Le Pen, seule candidate à sa propre succession, est assurée d'être réélue. © LUDOVIC MARIN / AFP
Partagez sur :

Les adhérents ont voté par courrier et leurs bulletins de vote sont relevés ce jeudi puis dépouillés vendredi, avant l'annonce des résultats dimanche lors du congrès.

Le vote pour élire le président du FN et le parlement du parti, le "comité central", a déjà eu lieu : les adhérents ont voté par courrier et leurs bulletins de vote sont relevés ce jeudi puis dépouillés vendredi, avant l'annonce des résultats dimanche lors du congrès. L'actuelle présidente du FN Marine Le Pen, seule candidate à sa propre succession, est assurée d'être réélue à la tête du parti d'extrême droite pour un troisième mandat.

L'élection du comité central. Les congressistes réunis à Lille samedi et dimanche guetteront, eux, l'ordre d'arrivée, selon le nombre de voix obtenues, des 100 représentants au "comité central", qui est une sorte de baromètre d'influence au sein du FN. Un huissier de justice va relever ce jeudi la boîte postale où les adhérents ont adressé leurs bulletins de vote. Le parti leur avait suggéré de poster leurs bulletins avant le 1er mars, selon le calendrier électoral publié par le FN sur son site. Ce même huissier procédera au dépouillement des bulletins vendredi, en présence du secrétaire général du parti, Steeve Briois.

Cette année, 409 candidats se sont présentés à l'élection du comité central. Quelque 300 d'entre eux ont publié pour la première fois une profession de foi. Ces manifestes renvoient l'image de militants plutôt jeunes, salariés du parti, et traversés par les débats post-présidentielle. Quelques uns écornent l'image d'un parti débarrassé de ses vieux démons d'antisémitisme.