Assemblée : les Constructifs toujours en construction

  • A
  • A
Thierry Solère groupe Constructifs 1280
© Patrick KOVARIK / AFP
Partagez sur :
Les députés issus de la droite et du centre qui refusent l'opposition systématique à Emmanuel Macron se réunissent depuis mercredi en Normandie et réfléchissent à la formation d'un nouveau parti politique.

L’air normand donne aux Constructifs des envies de nouveau parti politique. Ni tout à fait dans la majorité, ni tout à fait dans l’opposition, ces élus issus des Républicains et de l'Union des démocrates indépendants bienveillants avec le gouvernement, sont réunis depuis mercredi à Trouville en séminaire. L'occasion de faire le point sur le travail parlementaire et la rentrée. Surtout, les Constructifs rêvent d’une formation qui regrouperait la droite et le centre. Et pourtant, sur le papier, un tel parti existe déjà. "L'union de la droite et du centre, c'était l'UMP, mais il faut dire que ça s'est beaucoup dégradé !", ironie Jean-Christophe Lagarde, le patron de l'UDI auprès d'Europe 1.

Le péché originel de Laurent Wauquiez. Le député de Seine-Saint-Denis est en phase avec ses amis venus de LR qui ne veulent pas rester dans un parti bientôt dirigé, sauf surprise, par Laurent Wauquiez, qui affiche une ligne dure et décomplexée. Pour Thierry Solère, le député des Hauts-de-Seine réélu avec le soutien de l'exécutif, le péché originel de Laurent Wauquiez c’est de ne pas avoir appelé à voter Emmanuel Macron contre Marine Le Pen au second tour de l'élection présidentielle. "Laurent Wauquiez et ses amis ont tourné le dos à ce qui fait l'ADN de l'UMP et des Républicains, c'est-à-dire une barrière, une digue infranchissable avec le Front national. On ne se reconnaît plus dans cette formation politique".

Pas encore de calendrier défini. Mais avant de se lancer vraiment, les Constructifs attendent qu’un groupe similaire naisse au Sénat, puis que des maires les rejoignent. Un élu assure que ce sera réglé en octobre, un autre en novembre, quand un troisième espère voir cette nouvelle formation politique naître début 2018. Bref, les Constructifs sont en construction et comme souvent avec les travaux, on ne connait pas la date de fin du chantier.

Europe 1
Par Aurélie Herbemont, édité par R.Da.