Affaire Fillon : pour Larcher, la lenteur de la justice "pourrait poser, à terme, un problème de crédibilité"

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Le président du Sénat a voulu rappeler la rapidité avec laquelle l'ancien Premier ministre avait été mis en examen, en pleine campagne présidentielle, tandis que plus d'an après l'enquête n'est toujours pas bouclée.

INTERVIEW

L'enquête sur les emplois fictifs présumés de l'épouse de François Fillon se poursuit, plus d'un an après que les premières révélations sur cette affaire ont chamboulé la campagne présidentielle. "Laissons la justice œuvrer. Elle s'est emparée très vite de ce dossier. Je souhaite qu'elle conclut", a commenté lundi Gérard Larcher, le président du Sénat, au micro d'Audrey Crespo-Mara sur Europe 1.

Des problèmes... "qu'il va bien falloir régler". "La rapidité a eu des conséquences politiques. La lenteur pourrait poser, à terme, un problème de crédibilité", a pointé le sénateur des Yvelines. "Je pense que François Fillon à besoin de sérénité, que la justice a besoin de sérénité. Attendons les conclusions", ajoute-t-il.

 

>> De 7h à 9h, c’est deux heures d’info avec Nikos Aliagas sur Europe 1. Retrouvez le replay ici

"François Fillon a quitté la politique, a choisi une autre voie, mais un certain nombre des problèmes que posait François Fillon, il va bien falloir les régler", conclut Gérard Larcher qui déplore notamment les dissensions persistantes au sein de sa famille politique.