Affaire Benalla : la présidente LREM de la commission d'enquête parlementaire dépose plainte pour injures et menaces

  • A
  • A
Yaël Braun-Pivet dénonce des menaces envers sa famille.
Yaël Braun-Pivet dénonce des menaces envers sa famille. © JACQUES DEMARTHON / AFP
Partagez sur :
Yaël Braun-Pivet se dit victime d'injures, de "messages à caractère sexiste et antisémite", et de menaces.

Yaël Braun-Pivet, corapporteure LREM de la commission d'enquête sur l'affaire Benalla à l'Assemblée, a annoncé lundi avoir déposé plainte pour injures et menaces, après des dizaines de messages notamment sur Twitter.

"Rien ne justifie une telle violence". "Depuis plusieurs jours (...) je suis destinataire d'injures, de messages abjects à caractère sexiste et antisémite, ainsi que de menaces à mon encontre et à celle de ma famille", explique dans un communiqué celle qui est également présidente de la commission des Lois de l'Assemblée.

"Rien ne justifie une telle violence. Elle est intolérable. C'est pourquoi j'ai porté plainte pour injures et menaces aujourd'hui auprès du commissariat du 7ème arrondissement de Paris", ajoute cette avocate de profession.

L'opposition très critique envers la présidente. Elle a joint à son communiqué certains de ces messages, comme "rasage comme en 45", ou "voilà la connasse qui préside la commission ce matin 100% des ripoux En Marche", peut-on y lire, photo parfois à l'appui.

Plusieurs députés de l'opposition ont accusé Yaël Braun-Pivet de "protéger" l'Elysée, l'Insoumis Alexis Corbière la qualifiant même de "Benalla de l'Assemblée nationale".