Ultime appel au vote utile de Ségolène Royal

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
S'inscrivant plus que jamais dans la lignée de François Mitterrand, Ségolène Royal a bouclé la dernière semaine de sa campagne présidentielle avant le premier tour en mettant résolument un coup de barre à gauche. Vendredi, elle a lancé depuis son QG un ultime appel au vote utile.

Dans cette dernière semaine de campagne avant le premier tour, Ségolène Royal s'est inscrite plus que jamais dans la lignée de François Mitterrand. A Nantes, Paris ou Toulouse, la première femme à avoir une chance d'accéder à l'Elysée s'est posée en héritière de la "force tranquille", slogan de campagne en 1981 du seul chef d'Etat socialiste de la Ve République. Lundi soir, elle était précédée à la tribune par l'ancien ministre de la Justice mitterrandien Robert Badinter, qui a accusé Nicolas Sarkozy d'avoir "lepenisé" son discours. "La victoire, comme disait François Mitterrand, vous ne la rencontrerez que si vous la forcez!", a-t-elle lancé jeudi lors de son dernier grand meeting avant le premier tour, à Toulouse, où la veuve de l'ancien président était venue l'écouter. De cette campagne, au terme de laquelle les sondages la classent deuxième derrière Nicolas Sarkozy et talonnée par François Bayrou, elle retient "les imprévus, les épreuves, les difficultés" mais aussi "des joies immenses (...) du contact avec (...) le peuple français". Sa déclaration de fin de campagne, dans laquelle elle a lancé un nouvel appel aux indécis, s'est déroulée en direct de son QG du "2-8-2" boulevard Saint-Germain, un lieu où la presse entrait au compte-gouttes jusqu'alors mais où elle a reçu les journalistes tous les jours cette semaine. Au bras du maire de Paris, Bertrand Delanoë, un proche de Lionel Jospin, la candidate s'est ensuite rendue dans le quartier Montorgueil, s'offrant un bain de foule parisien. Après une journée blanche de tout engagement samedi, Ségolène Royal doit voter vers 11h00 dimanche dans la "salle du tapis vert", une salle publique de son fief de Melle. Depuis l'école maternelle de cette ville des Deux-Sèvres, elle doit faire sa déclaration d'après résultats avant 21h00 devant les 200 journalistes accrédités. Elle a prévu de rentrer dans la foulée à Paris, où elle est attendue vers 23h00. Les derniers détails de la soirée, dépendant des résultats, ne sont pas encore fixés.

Europe 1
Par Administrator User