Prisons : Taubira contre l'amnistie

  • A
  • A
Partagez sur :

La ministre de la Justice Christiane Taubira a exclu mercredi toute amnistie pour régler la question de la surpopulation carcérale et plaidé pour une "politique pénale claire" reposant sur une nouvelle "gradation" et sur "l'aménagement des peines". "Vous connaissez la position du président de la République sur l'amnistie", a répondu Christiane Taubira interrogée par la presse à la sortie du Conseil des ministres. "Mais il est certain que ces dix dernières années, les politiques pénales, les politiques pénitentiaires, qui ont été systématiquement des politiques répressives, ont aggravé la surpopulation carcérale", a-t-elle concédé.

"Comment on résout cela ? On peut le résoudre de façon très, très immédiate, urgente et mécanique. On doit à mon avis le résoudre par une politique pénale claire qui dit très clairement quelle est la place de la prison, qui revienne sur une gradation des peines qui ait du sens, qui travaille sérieusement à l'aménagement des peines, qui travaille aussi très, très sérieusement à l'insertion et à la probation", a poursuivi la garde des Sceaux.