Peine de mort : Le Pen veut un référendum

, modifié à
  • A
  • A
"Je pense que ceux qui tuent nos enfants doivent risquer leur peau", estime Marine Le Pen.
"Je pense que ceux qui tuent nos enfants doivent risquer leur peau", estime Marine Le Pen. © Europe 1
Partagez sur :
"Je pense que ceux qui tuent nos enfants doivent risquer leur peau", estime la présidente du FN.

Marine Le Pen a réagi dimanche sur Europe 1 au viol et au meurtre d'une adolescente en Haute-Loire. La candidate du FN à l'élection présidentielle de 2012 s'est déclarée favorable au rétablissement de la peine de mort pour "ceux qui tuent nos enfants", lors du Grand Rendez-vous Europe 1-Le Parisien Aujourd'hui en France-i-Télé.

"Je pense que ceux qui tuent nos enfants doivent risquer leur peau" :

"Un sujet essentiel"

"C'est un sujet essentiel dont les Français doivent se saisir", a jugé Marine Le Pen. Si elle était élue, la candidate du FN à l'élection présidentielle organiserait "un référendum pour demander aux Français de faire le choix entre la peine de mort et la réclusion criminelle à perpétuité".

Pour la présidente du Front national, "il faut s'attaquer de manière vigoureuse et ferme à la dégradation de la sécurité de notre pays". "Il faut arrêter avec les psychiatres qui libèrent des criminels", a-t-elle demandé. "La justice a moins besoin de psychiatres que de criminologues". Marine Le Pen est formelle : "il faut rompre avec des décennies de laxisme à l'égard de la délinquance". Comme moyen, elle propose de "réduire le délai de traitement, notamment des crimes commis par des mineurs".

Europe 1
Par Frédéric Frangeul