Mélenchon : le front républicain, "une escroquerie"

  • A
  • A
Partagez sur :

Le coprésident du Front de Gauche, Jean-Luc Mélenchon, a estimé lundi que le front républicain n'avait "aucun sens" et était une "escroquerie", après que le PS a appelé à voter en faveur de l'UMP pour faire barrage au Front national lors des législatives partielles de Villeneuve-sur-Lot. "Le front républicain n'a aucun sens, c'est une escroquerie, elle sert dans de nombreux pays à obliger les gens à faire des choses qu'ils n'ont pas envie de faire", a dénoncé Jean-Luc Mélenchon.

Nous sommes "sommés de voter, ou socialiste ce qui ne sert strictement à rien, puisque c'est leur politique qui fournit le terreau du Front national, ou bien pour l'UMP, qui est la copie conforme du Front national", a-t-il ajouté, considérant que cette absence de choix était un "traquenard politique permanent autour duquel est construite la vie politique du pays". Fustigeant également le rôle des socialistes qui, selon lui, "par leur négligence, par leur arrogance, par leur recours à des personnages douteux, sont directement responsables de la situation locale", ou celui des médias, chefs d'orchestre de la "dé-diabolisation" du FN selon lui, Jean-Luc Mélenchon a jugé la situation "dangereuse dans toute l'Europe"

"J'invite à l'état d'insurrection morale permanente contre la diffusion des idées du lepénisme, dans tous les milieux", a-t-il affirmé, appelant à faire face avec les "lumières de la raison et du combat politique". "Nous, au moins, nous faisons notre devoir".