Mélenchon : le G8, une "institution détestable"

  • A
  • A
Partagez sur :

Jean-Luc Mélenchon (Front de Gauche) s'est montré lundi très circonspect quant au bilan du G8, "une institution détestable", qui préconise, selon lui, une croissance "libérale". Alors que le communiqué final du G8 réuni vendredi à Camp David pose l'impératif "d'encourager la croissance", l'ex-candidat à l'Elysée (11,1%) a assuré sur France 2 que ce mot "ne veut rien dire".

"Il y en a deux définitions. Les uns, la droite et les libéraux, disent: on va produire plus avec des coûts salariaux moindres avec de l'innovation, c'est la politique de l'offre. On connaît le résultat: salaires de plus en plus bas, délocalisations..." "Et puis il y a la version de gauche", on "part de la demande, de quoi les gens ont besoin et on y met l'argent dont on a besoin : argent public pour les services publics, augmentation des salaires pour les ouvriers", a poursuivi M. Mélenchon.

"Que recouvre le mot croissance mis dans le G8 ? Ne me faites pas rigoler, c'est la version libérale mondiale de ce G8 qui est une institution mondiale", a dit l'eurodéputé. "C'est huit nations qui sont là et qui donnent des ordres à la terre entière", alors qu'"il y a un organisme de l'Onu qui s'occupe de ces questions, la Cnuced. Pourquoi éprouve-t-on le besoin de faire ce directoire à 8 ?" a-t-il demandé.