Mélenchon critique la comparaison de Sarkozy

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

Jean-Luc Mélenchon, le candidat du Front de Gauche à l'élection présidentielle, a estimé "totalement disproportionnées" les déclarations de Nicolas Sarkozy, qui a évoqué vendredi le traumatisme des attentats du 11 septembre 2001 à propos des tueries de Toulouse et Montauban.

"C'est une volonté de jouer sur la peur, qui n'est pas acceptable", a déclaré Jean-Luc Mélenchon à l'issue d'une réunion sur les questions de Défense. "Le président de la République commet une lourde erreur, je le regrette parce qu'il avait plutôt bien commencé dans cette affaire. Mais alors, il continue très mal", a-t-il poursuivi.

Interrogé sur le coup de filet réalisé vendredi matin par la police dans les milieux islamistes radicaux en France, le candidat du Front de Gauche a déclaré s'attendre "à ce que tous les jours, maintenant, on arrête ici et là des poignées d'illuminés qu'on ira mettre en prison pour les relâcher au bout de quatre ou cinq jours parce qu'il n'y aura aucune charge contre eux".