Marine Le Pen attaque Mediapart

  • A
  • A
Partagez sur :

Marine Le Pen a annoncé jeudi son intention de poursuivre en diffamation le site d'information Mediapart qui l'accuse de "conflit d'intérêts" pour avoir utilisé son enveloppe d'eurodéputée pour salarier Louis Aliot et Florian Philippot en contrevenant au règlement du Parlement européen. "A la suite des accusations diffamatoires portées par Mediapart à l'encontre de Marine Le Pen, celle-ci engage un procédure en diffamation", écrit dans un communiqué la présidente du Front national, en affirmant "qu'aucune situation de conflit d'intérêts n'existe dans les contrats la liant à ses assistants parlementaires".

Selon Mediapart, Marine Le Pen salarie depuis l'été 2011 Louis Aliot, vice-président du parti, qui est également son compagnon, en lui versant plus de 5.000 euros brut par mois pour un temps partiel de 19,25 heures par semaine.