M. Le Pen dénonce "l'échec gravissime du pouvoir"

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

La présidente du FN Marine Le Pen dénonce "l'échec gravissime du pouvoir en matière de lutte contre les violences", après la diffusion du bilan d'avril de l'Observatoire de la délinquance, qui montre une hausse de 2,43% des violences contre les personnes sur un an.

Les violences contre les personnes auront donc bondi de 35% depuis 2002, date à laquelle Nicolas Sarkozy a été nommé ministre de l'Intérieur en charge de la sécurité, avant de devenir président de la République", écrit-elle dans un communiqué diffusé mercredi. Elle appelle a "un changement de cap radical" en matière de lutte contre l'insécurité : "La victime doit cesser d'être méprisée, la culture de l'excuse doit être combattue, la tolérance zéro doit être appliquée et l'égalité républicaine de tous devant la justice doit enfin être assurée".