Le Pen "surfe sur des logiques de repli" (E1)

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

Dominique Sopo, invité d'Europe 1 soir vendredi, considère que "Marine le Pen surfe sur des logiques de repli". Le sondage Ifop, qui la crédite de 20% au premier tour de l'élection présidentielle en 2012, n'"étonne pas" le président de SOS Racisme.

"On est dans une phase historique très particulière en France et en Europe, l'Europe se marginalise (...) Il y a une incapacité des politiques de droite et de gauche à donner confiance et à faire qu'on se projette vers l'avenir", estime-t-il. Selon lui, "dans une situation où on est face à des évolutions majeures, si on n'a pas de grille de lecture de ce qui se passe, c'est très angoissant et on se raccroche à des grilles de lecture très simplistes et à des logiques de boucs émissaires".

D'après Dominique Sopo, la gauche devrait "prendre des risques" : "la gauche est dans une absence de prise de risques, Mitterrand racontait un récit au pays, comme Obama le fait aux Etats-Unis".