La Turquie fait face à une sécheresse exceptionnelle

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
A Ankara, mais aussi dans les villes voisines du centre de la Turquie, les habitants doivent faire face à une grave sécheresse. Depuis six jours, face à la pénurie, des rationnements ont été mis en place. Le maire d'Ankara conseillent aux Turcs de prier pour que les pluies reviennent...

Des habitants d'Ankara vont chercher de l'eau dans les villes voisines et creusent des puits dans leurs jardins, une grande partie de la capitale turque subissant depuis six jours une grave pénurie. Le rationnement de l'eau a commencé il y a dix jours après avoir constaté que le niveau des réservoirs alimentant la ville était tombé à 4% de leur capacité.

Le maire, Melih Gokcek, prié de toutes parts de démissionner, a présenté ses excuses aux quatre millions d'habitants de la ville en leur annonçant que l'approvisionnement en eau d'Ankara avait été rétabli vendredi pour une durée indéterminée, malgré une sécheresse persistante. "Aucun maire, aucun responsable doté d'une conscience ne peut vouloir qu'Ankara connaisse une telle pénurie catastrophique d'eau", a-t-il expliqué dans un communiqué. Il a promis que la ville ne connaîtrait plus dans les dix prochains jours de rupture de son approvisionnement.

Le maire a imputé cette pénurie au réchauffement climatique mais de nombreux habitants de la capitale sont sceptiques. "J'estime que Gokcek est responsable de tout cela. Pourquoi cela n'arrive-t-il pas à Istanbul, si c'est le réchauffement climatique ?", s'interroge l'un d'eux. Le maire, un ancien islamiste de l'AKP au pouvoir, assure qu'il n'y a pas grand-chose qu'il puisse faire.... sauf prier. Ils demandent d'ailleurs aux habitants de faire comme lui.

Europe 1
Par Rédaction Europe1.fr