Jouanno fustige ceux qui "trahissent leur camp" (E1)

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

Chantal Jouanno, candidate aux sénatoriales à Paris, a estimé lundi sur Europe 1 que "ceux qui font passer des considérations personnelles devant l'intérêt de la droite trahissent leur camp". Interrogé sur la candidature dissidente de Pierre Charon, la ministre des Sports a affirmé n'avoir "qu'un objectif" : "que la droite garde le Sénat".

"Si on appartient à cette même famille, on doit prendre ses responsabilités", a ajouté la ministre. Interrogée sur la phrase prononcée par son adversaire, "qu'elle soit sur les tatamis ou au lit, elle est tête de liste", Chantal Jouanno a estimé que "cela n'a vraiment pas sa place dans le débat politique". "Cela donne une très mauvaise image des responsables politiques", a-t-elle estimé.