Jacob : des propos "haineux" envers Copé

  • A
  • A
Partagez sur :

Le président des députés UMP, Christian Jacob, a demandé des excuses publiques au député EELV François de Rugy pour des propos "insultants" et "haineux" tenus sur Jean-François Copé faisant allusion à "des heures supplémentaires" comme avocat dans un cabinet d'avocat d'affaires.

Au cours du débat sur la suppression des exonérations fiscales et sociales liées aux heures supplémentaires, François de Rugy (EELV), co-président du groupe écologiste, a évoqué "les heures supplémentaires" de Jean-François Copé en tant qu'avocat d'affaires.  "C'est vrai que M. Copé quand il était à la fois député, maire de Meaux, président de la communauté d'agglomération, et président des députés UMP, trouvait quand même moyen le faire quelques heures supplémentaires dans un cabinet qui étaient fort bien payées", a lancé le député.  "Là la défiscalisation ca comptait", a-t-il lancé, suscitant des bronca sur les bancs de la droite. "Je savais que cela allait réagir c'est pour cela que je l'ai dit", a-t-il renchéri.  

Immédiatement, Christian Jacob, a protesté contre les "propos haineux" et "insultants" du député écologiste vis-à-vis de Jean-François Copé, et demandé des "excuses publiques". "Vous perdez votre sang froid", a lancé Xavier Bertrand.