Jacob dénonce "l'angélisme" de Taubira

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

Le président du groupe UMP à l'Assemblée nationale, Christian Jacob, a dénoncé mardi "l'angélisme" de la nouvelle garde des Sceaux, Christiane Taubira, qui a annoncé son intention de supprimer les tribunaux correctionnels pour mineurs.

Commentant les différents points d'actualité discutés par la soixantaine de députés UMP présents dans la matinée à l'Assemblée pour leur réunion de groupe, Christian Jacob s'en est pris à la décision de Christiane Taubira de supprimer les tribunaux correctionnels pour mineurs et de garantir la spécificité de la justice des mineurs: "Alors là, on est dans l'angélisme!", a-t-il lancé.

"On parle quand même là de mineurs de plus de 16 ans qui sont récidivistes et passibles d'au moins trois ans de prison. On n'est pas avec des gentils chérubins qui font un chahut à la sortie de l'école", a-t-il ajouté. Instaurés par la loi du 10 août 2011, ces tribunaux, composés de trois juges professionnels, fonctionnent depuis janvier 2012. Le candidat François Hollande avait annoncé durant sa campagne qu'il supprimerait ces tribunaux correctionnels pour mineurs.