Hamon critique la hausse des taux de la BCE

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

Benoît Hamon a critiqué vendredi la hausse des taux d'intérêt en Europe décidée par la Banque centrale européenne (BCE). "Le resserrement de la politique monétaire cassera la reprise sans s'attaquer aux causes fondamentales de l'inflation, qui continuera à miner le pouvoir d'achat à l'heure où Jean-Claude Trichet considère que la pire des choses serait d'augmenter les salaires", a écrit le porte-parole du PS dans un communiqué.

"La hausse des taux d'intérêt alourdira les charges des ménages dans les pays où, comme en Espagne, ceux-ci ont souscrit des crédits hypothécaires à taux variable et à long terme", a-t-il poursuivi.

Cette décision "provoque déjà une réévaluation de l'euro par rapport au dollar, qui va à nouveau détériorer la compétitivité des économies européennes et en particulier de l'économie française", s'est alarmé Benoît Hamon. "Une fois de plus, la BCE agit contre les intérêts des salariés européens en aggravant le chômage et en dégradant le pouvoir d'achat", a-t-il conclu.

La BCE a relevé jeudi son principal taux directeur à 1,25% pour juguler les pressions inflationnistes naissantes en zone euro.