Galileo: l'Europe enfin d'accord

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

Un accord a été trouvé avec l'Espagne pour qu'elle rallie les 26 autres pays européens sur le futur système de navigation par satellite Galileo. Ce système devrait concurrencer le GPS américain d'ici à 2013.

"Il a été possible d'obtenir l'accord formel de toutes les délégations sans exception" sur Galileo, a annoncé le ministre portugais des Transports, Mario Lino, qui présidait la réunion des ministres européens des Transports jeudi et vendredi à Bruxelles.

Les ministres s'étaient mis d'accord dans la soirée de jeudi, sans l'Espagne et à la majorité qualifiée, sur le partage industriel du programme Galileo, permettant de donner enfin un feu vert à ce projet phare européen, qui ambitionne de concurrencer le GPS américain d'ici à 2013.

Cet après-midi, l'Espagne a rejoint les 26 autres pays européens. Dans ce projet, elle aura en charge un centre au sol, chargé du signal dédié spécifiquement à la protection civile ("Safety of Life"), utilisé en cas de problème dans le domaine de la sécurité maritime, aérienne et ferroviaire.