Fusillade : le CSA suspend le temps de parole

  • A
  • A
Partagez sur :

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) a annoncé lundi qu'il ne décompterait pas le temps de parole des candidats à l'élection présidentielle pour les journées de lundi et mardi lorsqu'ils s'exprimeront sur la fusillade de Toulouse.

"En raison des événements tragiques qui ont eu lieu à Toulouse, le Conseil supérieur de l'audiovisuel a décidé de ne pas décompter les temps de parole et les temps d'antenne des candidats à l'élection présidentielle et de leurs soutiens, lorsqu'ils se rapportent à ces événements. Cette mesure s'applique pour les lundi 19 et mardi 20 mars 2012", a indiqué le CSA dans un communiqué.

>>

- Pour retrouver les dernières infos sur la fusillade de Toulouse, cliquez-ici.