Défaite record des Bleus face aux Blacks

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
L'équipe de Nouvelle-Zélande a infligé la plus large défaite de son histoire à un XV de France amoindri et dominé en puissance (61-10), samedi lors du second test-match de rugby entre les deux équipes à Wellington.

La capitale néo-zélandaise Wellington ne réussit décidément pas aux Français, qui y avaient concédé leur revers le plus net (54-7) en juin 1999. Après une première défaite à Auckland face aux All Blacks samedi dernier, 42-11, ce second test-match avait pour objectif de rectifier le tir. Et chaque tricolore avait un but : sauver ou arracher une sélection pour la Coupe du Monde. Pari raté pour la plupart d'entre eux avec cette défaite 61 à 10. Les Blacks ont au passage battu le record de 22 victoires d'affilée établi par l'Angleterre pendant sa montée en puissance avant la Coupe du monde 2003. Les Français alignaient certes une équipe privée de la quasi-totalité des joueurs qui ont gagné le Tournoi des Six Nations et participeront à la Coupe du monde. Les All Blacks étaient privés de leur ouvreur Daniel Carter. Leur capitaine Richie McCaw était bien là en troisième ligne aux côtés de Rodney So'Oialo et Jerry Collins, avec Chris Jack finalement présent en deuxième ligne, avec aussi leur demi de mêlée numéro un Byron Kelleher. Ils ont choisi leur Haka traditionnel, le Kama Te, et ont immédiatement pris le contrôle du match. Ce sont pourtant les Français qui ont ouvert le score à la 5e minute sur une pénalité de Benjamin Boyet. Leur joie allait être éphémère. Au total, les Blacks ont inscrit jusqu'à la dernière minute neuf essais. Menée 35-3 en deuxième mi-temps, acculée dans ses 22 mètres, la bleusaille française a sauvé l'honneur sur un contre de 80 mètres mené par Nicolas Durand, Benjamin Thiéry et Julien Laharrague. Boyet a ajouté la transformation. Un match à vite oublier.

Europe 1
Par Rédaction Europe1.fr