De Tokyo à Rio, les rockers ont chauffé la Terre au Live Earth

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

Certaines des plus grandes stars du rock et de la pop se sont mobilisées samedi à travers le monde pour sensibiliser l'opinion aux dangers du réchauffement climatique, dans le cadre de l'opération Live Earth organisée par l'ancien vice-président américain Al Gore

Des centaines de milliers de personnes sont venues assister aux concerts donnés successivement à Sydney, à Tokyo, Shanghai, Hambourg, Johannesburg, Londres, Washington, dans le New Jersey et à Rio de Janeiro, et écouter The Police, Bon Jovi, James Blunt, Madonna, les Red Hot Chili Peppers ou encore Shakira, au total plus de 100 stars du rock mondial qui s'étaient mobilisés pour l'occasion. Ce méga-concert planétaire dans neuf grandes villes a duré 22 heures au total et a pris fin sur la plage de Copacabana à Rio de Janeiro et dans le stade de football Giants Stadium, dans le New Jersey. Une foule de 600.000 personnes avait envahi la plage de Copacabana et près de la scène improvisée pour les rockers et autres chanteurs, des fêtards en bikini ou en maillot de bain sautaient dans les vagues. "Vous êtes Live Earth", avait lancé dans l'après-midi Gore à la foule au Giants Stadium du New Jersey, par une chaleur accablante, sur une estrade composée de pneus recyclés."Aujourd'hui, deux milliards d'entre nous se sont rassemblés dans plus de 130 pays sur sept continents", a dit sous les acclamations Al Gore, qui, un peu plus tôt, s'était rendu au concert de Washington. "Une époque comme celle-ci nécessite des actes: s'il vous plaît, signez les engagements de Live Earth!" L'évènement conçu sur le modèle du Live Aid de 1985 et du Live 8 de 2005 devait toucher près du tiers de la population mondiale via la radio, la télévision et internet, selon les organisateurs.A Londres, Corinne Bayley a repris "Mercy Mercy Me", le tube écologiste de Marvin Gaye, et Spinal Tap, le groupe heavy metal mis sur pied pour le cinéma, s'est reformé pour pousser son "Warmer Than Hearth" (Plus chaud que la Terre), titre dans lequel le diable se plaint de la canicule en Grande-Bretagne. Madonna a conclu le concert au stade de Wembley par une série de chansons dont "Hey You", écrite pour Live Earth, pendant que, derrière elle, des images de catastrophes écologiques défilaient sur de grands écrans."J'aimerais remercier Al Gore pour avoir donné au monde le signal du réveil dont il a tant besoin, et pour avoir déclenché une avalanche de prises de conscience du fait que nous engageons une course contre la montre", a déclaré la chanteuse.

Europe 1
Par Rédaction Europe1.fr