"Cousinage" PS/Mélenchon (Montebourg)

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

Il existe un "voisinage, un cousinage" entre les socialistes et Jean-Luc Mélenchon, le candidat du Front de gauche, fondés sur des "propositions communes" et il n'y a pas par conséquent "à organiser de divisions" entre les deux formations, a estimé Arnaud Montebourg.

"Il y a un voisinage, un cousinage entre Jean-Luc Mélenchon et nous. Et nous partageons, dans nos programmes respectifs, des propositions communes et communément audacieuses. Donc, il n'y a pas à organiser de divisions", a estimé mercredi le représentant spécial du candidat socialiste, François Hollande, sur La Chaîne Parlementaire/Radio classique.

Jean-Luc Mélenchon "reconstitue la gauche tribunicienne. Il faut lui rendre cet hommage", a poursuivi Arnaud Montebourg. "Lorsque la gauche se divise, elle perd. Lorsqu'elle s'unit, elle gagne",  a-t-il poursuivi en soulignant que les socialistes voulaient porter le débat avec "la droite et l'extrême droite. Et nous avons suffisamment à faire".

Nicolas Sarkozy "a complètement dérivé" vers l'extrême droite, a estimé Arnaud Montebourg, de sorte qu'à ses yeux "il y a deux candidats d'extrême droite (avec Marine Le Pen). C'est la raison pour laquelle la droite classique se détache de Nicolas Sarkozy", a-t-il affirmé.