Coup d'envoi des Estivales du Front de gauche

  • A
  • A
Partagez sur :

Les Estivales du Front de gauche se sont ouvertes samedi matin à Grenoble sur fond de dissensions au lendemain d'un discours où Jean-Luc Mélenchon (PG) a qualifié Pierre Laurent (PCF) de "tireur dans le dos", ce dernier ayant déploré dans la presse les "invectives" du premier.

"On ne gagne rien au rôle de tireur dans le dos", a déclaré Jean-Luc Mélenchon vendredi soir à l'adresse de son partenaire au sein de Front de gauche, lors du discours de clôture du "Remue-méninges" de son parti, le Parti de gauche (PG), organisé à Saint-Martin-d'Hères (Isère).

"Nous avons un devoir de respect mutuel et de solidarité", a poursuivi M. Mélenchon avant d'ajouter que le Front de gauche ne supporterait pas "de compétition d'égo". La veille, dans une interview à Libération, Pierre Laurent interrogé sur les critiques acerbes de Jean-Luc Mélenchon avait appelé à refuser la "provocation et l'invective".