Chérèque M. Pauvreté : Mailly critique

  • A
  • A
Partagez sur :

Jean-Claude Mailly, le secrétaire général de Force ouvrière, a critiqué lundi le choix de François Chérèque de devenir le "Monsieur pauvreté" du gouvernement, estimant que "cela ne donne pas une image d'indépendance syndicale".

"Quand on s'arrête, il faut savoir s'arrêter", a ajouté M. Mailly sur France Inter à propos de l'ancien secrétaire général de la CFDT. Depuis qu'il a quitté fin novembre la tête de la CFDT, François Chérèque, 56 ans, cumule les postes: il a rejoint l'Inspection générale des affaires sociales (Igas), a pris la présidence de Terra Nova, centre de réflexion proche du PS et sera chargé du suivi du plan gouvernemental sur la pauvreté.