Cahuzac : "des zones d'ombre restent"

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

Jean-François Copé, président de l'UMP, a estimé lors d'un déplacement en Saône-et-Loire que des "zones d'ombre" restaient "entières" après l'intervention télévisée, mardi, de Jérôme Cahuzac, dans laquelle il a dit qu'il renonçait à son mandat de député. "Un certain nombre de zones d'ombre, comme dit Jérôme Cahuzac, ne sont pas levées. Lorsque Jérôme Cahuzac dit qu'il ignore lui-même le degré de connaissance par François Hollande de sa situation, ça en dit long sur l'incertitude", a-t-il déclaré à la presse à son arrivée au Creusot, où il devait tenir une réunion publique.