"Royal Baby" : Kate Middleton, l'épouse du prince William, a donné naissance à un garçon

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Kate Middleton, la duchesse de Cambridge, a accouché d'un petit garçon de 3,8 kilos, a annoncé le palais de Kensington.

It's a boy ! Kate, la duchesse de Cambridge et épouse du prince William, a donné naissance lundi à un petit garçon de 3,8 kilos au St Mary Hospital de Londres, a annoncé le palais de Kensington. "La reine, le prince Harry et les membres des deux familles ont été informés et sont très heureux de la nouvelle", précise le palais sur Twitter.

Les trois informations a retenir :

  • La duchesse de Cambridge a donné naissance à un petit garçon
  • Le garçon sera le cinquième dans l'ordre de succession à la couronne britannique
  • Mauvaise nouvelle pour les parieurs qui avaient misé pour 89% d'entre eux à la naissance d'une petite fille

Clinique royale. C'est dans ce même établissement, le St Mary hospital de Londres, dans le quartier de Paddington, que les deux premiers enfants du couple, George, quatre ans, et Charlotte, deux ans, sont nés. Le St Mary's hospital est situé à moins de deux kilomètres du palais de Kensington, résidence officielle du duc et de la duchesse de Cambridge.

Le cinquième héritier du trône. Le petit garçon prend ainsi la cinquième place dans l'ordre de succession au trône britannique, après son grand-père, le prince Charles, son père le prince William et ses deux aînés, George et Charlotte. Le bébé royal sera le sixième arrière petit-enfant de la reine Elizabeth II, qui a fêté ses 92 ans samedi, et de son mari, le prince Philip, âgé de 96 ans.

Prénom de l'enfant. Depuis plusieurs jours, les admirateurs inconditionnels de la famille royale campent devant l'établissement pour ne pas manquer l'annonce de la naissance. Les paris vont également bon train quant au prénom qui sera choisi pour le nouveau-né. Chez William Hill, l’un des plus grands bookmakers anglais, Arthur est en tête. Néanmoins, le prénom du bébé pourrait ne pas être dévoilé avant plusieurs jours : les Britanniques avaient dû attendre une semaine avant de connaître celui de William et un mois pour celui de Charles. Celui de George, le premier enfant de William et Kate, né en juillet 2013, a été connu deux jours après sa naissance tout comme celui de sa soeur Charlotte, née en mai 2015. C'est néanmoins une mauvaise nouvelle pour les parieurs outre-Manche. Quelque 89% des Britanniques ont misé sur la naissance d'une petite princesse.

Soixante-et-un coups de canon. La reine, le premier cercle de la famille royale et les parents de Kate ont été les premiers informés de la naissance de l'enfant. Puis les sujets de sa majesté seront avertis par une proclamation signée des médecins royaux et placée sur un chevalet dans la cour du palais de Buckingham, le même que celui utilisé pour la naissance de William. Modernité oblige, le palais publiera dans le même temps un communiqué et postera l'information sur Twitter et Facebook. Des salves de canon seront alors tirées pour saluer la nouvelle : 62 coups depuis la Tour de Londres et 41 de Green Park. L'Union Jack sera hissé sur tous les bâtiments officiels. Enfin, le secrétaire privé de la reine avertira les gouverneurs généraux du Commonwealth.

 

Une naissance millimétrée. La naissance d'un bébé royal n'est pas un mince événement au Royaume-Uni et le protocole l'entourant obéit à des règles puisant parfois dans des traditions ancestrales. Il fut un temps où le ministre de l'Intérieur était censé assister à la naissance pour s'assurer de la légitimité de l'enfant. Cette tradition n'a plus cours depuis 1936 et la naissance de la princesse Alexandra, la cousine de la reine Elizabeth II. Le prince William, en revanche, a prévu d'être présent comme les deux premières fois et comme avant lui Charles, son père, ou Albert, l'époux de la reine Victoria.