Delphine Ernotte reconduite à la présidence de France Télévisions

, modifié à
  • A
  • A
Delphine Ernotte va présider France Télévisions pour 5 années supplémentaires.
Delphine Ernotte va présider France Télévisions pour 5 années supplémentaires. © Benjamin Cremel / AFP
Partagez sur :
Delphine Ernotte, en poste depuis 2015, a été reconduite à la tête de France Télévisions pour cinq années supplémentaires. Elle est la première dirigeante du groupe audiovisuel public à être réélue. 

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel a tranché : Delphine Ernotte va continuer à présider France Télévisions pour cinq années supplémentaires. L'actuelle dirigeante, en poste depuis 2015, a été reconduite mercredi après-midi dans ses fonctions. Delphine Ernotte a été préférée aux autres candidats en lice, dont l'ancien patron de RTL Christopher Baldelli. Elle est la première dirigeante de l'histoire du groupe à être réélue. 

"Le choix du Conseil s'est fondé, conformément aux termes de la loi, sur des critères de compétence et d'expérience et sur l'analyse des projets stratégiques éclairés par les auditions", indique le CSA dans sa décision publiée mercredi.

Un groupe de 9.600 salariés et un budget de 3 milliards d'euros

Pour ce nouveau mandat, le CSA avait reçu 12 candidatures dont huit avaient été jugées recevables : celle de Delphine Ernotte, de Christopher Baldelli, ancien patron de RTL qui a également dirigé France 2, de Serge Cimino et Michel Goldstein, tous deux journalistes à France Télévisions, de Pierre-Etienne Pommier, conseiller numérique de La République en marche à l'Assemblée (LREM), de Jean-Paul Philippot, patron du groupe audiovisuel belge RTBF, de Serge Schick, ex-directeur de la stratégie de Radio France et de Sandrine Roustan, qui travaille pour le deuxième plus gros groupe médiatique chinois Shanghai Media et est passée par M6 et France 4. Les huit candidats avaient été auditionnés lundi et mardi.

La présidence de France Télévisions est le poste le plus important de l'audiovisuel français. Delphine Ernotte doit gérer un groupe d'environ 9.600 salariés, pour un budget de 3 milliards d'euros, et superviser la programmation de cinq chaînes qui ont enregistré ensemble une part d'audience de 28,6% cette saison.