Canal+ va progressivement rétablir la diffusion des chaînes TF1 à tous ses abonnés

  • A
  • A
Le conflit entre Canal+ et TF1 n'a pas encore été totalement résolu.
Le conflit entre Canal+ et TF1 n'a pas encore été totalement résolu. © Montage via AFP
Partagez sur :
La diffusion des chaînes du groupe TF1 va reprendre pour tous les abonnés de Canal+, selon un communiqué du groupe publié samedi.

Est-ce la fin du conflit entre TF1 et Canal+ ? Au lendemain d'une trêve liée à la diffusion du spectacle des Enfoirés, le groupe détenu par Vincent Bolloré a annoncé samedi avoir décidé de rétablir totalement l'accès à TF1 pour ses abonnés et se dit prêt à trouver un accord avec la chaîne "sur une base raisonnable", selon un communiqué du groupe.

Pas de date annoncée. "Le groupe Canal+ a pris la décision de rétablir la diffusion du signal linéaire de TF1 le 9 mars sur l'ensemble de ses réseaux et pour l'ensemble de ses abonnés", a indiqué le groupe de Vincent Bolloré. Le groupe rétablira prochainement la diffusion de l'ensemble des chaînes gratuites du groupe TF1 sur l'ADSL, la Fibre et sur Internet, précise Canal+.

Le signal n'a pas été coupé depuis le spectacle des Enfoirés. Canal+ avait coupé à ses clients dans la nuit du 1er au 2 mars le signal de TF1 et des autres chaînes gratuites du groupe (TMC, TFX, TF1 Séries Films, LCI), après des mois de négociations infructueuses sur une somme réclamée par TF1 en échange de leur diffusion. Le groupe avait déjà rétabli le signal mercredi pour ceux qui reçoivent Canal+ via le satellite, soit la plupart de ses près de 5 millions d'abonnés directs. Rétabli vendredi soir en grande pompe pour l'ensemble de ses abonnés, juste avant le spectacle de l'association de Coluche, le signal n'a pas été coupé depuis.

Les négociations n'ont pas encore abouti. TF1, qui fournissait jusqu'ici ses chaînes gratuitement, tente désormais d'obtenir le paiement de droits de diffusion de la part des opérateurs qui les retransmettent à leurs abonnés. Selon le groupe de Vincent Bolloré, "les derniers jours (ont) confirmé que la diffusion des chaînes gratuites resterait gratuite, et que seuls les services complémentaires (replay, start over ...) pouvaient être payants". Réaffirmant sa position face à TF1, le groupe assure que "les abonnés aux offres Canal n'ont pas vocation à payer pour des chaînes en clair, ayant obtenu, à ce titre, de l'État des fréquences gratuites".