Axel de Tarlé : "Nikos, j'ai adoré votre calme olympien en slip dans une centrale nucléaire"

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Pour la dernière matinale de Nikos, l'éditorialiste économique de la matinale d'Europe 1 a livré, comme ses collègues, son meilleur souvenir de la saison. Pour lui, c'est indéniablement le moment ou Nikos a fini en sous-vêtements dans la centrale nucléaire de Gravelines, en mai dernier. 

Pour la dernière matinale de Nikos Aliagas sur Europe 1, Céline Da Costa a tenu à réserver une petite surprise à l'animateur : chaque chroniqueur revient au micro bleu de la station désormais située 2 rue des Cévennes pour évoquer son moment favori de la saison. Et pour Axel de Tarlé, c'est le moment où Nikos a fini en slip au cœur de la centrale nucléaire de Gravelines, le 29 mai dernier. 

"Moi à votre place, j'aurais choisi une centrale moins dangereuse, comme celle de Flamanville"

"Ce qui est le plus frappant Nikos, c'était votre calme olympien au cœur de cette centrale, une visite qui commence par une surréaliste et très surprenante séance de déshabillage. Là, vous êtes en slip et tout va bien, mais ensuite vous allez vraiment allez dans le réacteur nucléaire. Et comme en radio on n'a pas l'image, on vous imagine en sous-vêtements, et vous avez un échange surréaliste avec le directeur de la centrale qui vous explique que vous regardez de l'uranium !

 

L'espérance de vie d'un humain devant un bâton d'uranium doit être de quelques minutes, on a tous été saisi par votre implication. Moi à votre place, j'aurais choisi une centrale moins dangereuse, comme celle de Flamanville : elle ne démarrage jamais donc elle est 100% écolo et non radioactive".