Audiences : TF1, France 2, CNews... qui sont les gagnants et les perdants de la saison ?

  • A
  • A
TF1 continue de dominer les audiences. 1:22
TF1 continue de dominer les audiences. © AFP
Partagez sur :
TF1 achève sa saison avec 19,4% de parts d'audience, et reste loin devant France 2. Mais France 2 est dans une meilleure dynamique, tandis que la première chaîne perd 0,4 points par rapport à la saison précédente. 

Pour les chaînes de télé, c'est l'heure des traditionnels bilans de fin de saison. Et TF1 continue de dominer de la tête et des épaules, achevant sa saison à 19,4% de parts d’audience, soit 5,5 points de plus que son premier concurrent France 2. Mais les deux chaînes sont dans des dynamiques différentes : TF1 a perdu 0,4 points par rapport à la saison précédente, là où France 2 en a gagné 0,3.

La dynamique est identique quand on regarde les deux groupes, en incluant toutes les chaînes de chaque côté. Le groupe TF1 (qui comprend également TMC, TFX ou encore LCI) a perdu 0,3 point en une saison (27,1%), là où l'ensemble de France Télévisions en a gagné 0,2 (28,6%), ce qui fait du groupe public le premier de France. 

CNews progresse

De son coté, Arte a réussi une très belle saison. Ses scores restent évidemment très loin des leaders, mais entre la saison 2018/19 et la saison 2019/20, la chaîne a gagné 0,3 point de parts d’audience. Arte a même terminé l’année par un mois de juin historique à 3% de parts d’audience. De quoi saluer dignement le départ de sa présidente Véronique Cayla, qui sera remplacée la semaine prochaine par Bruno Patino.

Concernant les chaînes d'information, BFM-TV garde le leadership, avec 2,7% de parts d’audience, soit une légère progression par rapport à la saison précédente. LCI est deuxième devant CNews et franceinfo ferme la marche. C'est en réalité entre LCI et CNews que la compétition est la plus forte. La chaîne du groupe Canal termine la saison sur les chapeaux de roue : CNews a dépassé LCI, en gagnant 0,8 points de parts d’audience par rapport à juin 2019. C’est un record historique, en tout cas depuis que CNews s’appelle CNews!

Europe 1
Par Cyril Lacarrière, édité par Antoine Terrel