Ahmed Sylla dans "Nos terres inconnues" : "J'ai été content de dépasser ma peur"

  • A
  • A
Partagez sur :
L'humoriste Ahmed Sylla part mardi soir à l'exploration des Pyrénées françaises, dans l'émission de France 2 "Nos terres inconnues". Invité le jour même de "Culture Médias", il explique au micro de Philippe Vandel comment il a dû se battre contre ses peurs de citadin peu habitué à la nature sauvage de la montagne.
INTERVIEW

Il le dit lui même, son corps est fait "pour rester sur le canapé". L'humoriste Ahmed Sylla est pourtant parti à l'aventure, dans le numéro de l'émission de France 2 Nos terres inconnues diffusée mardi soir. Très heureux d'être parti en France, et non à l'autre bout du monde, le citadin raconte le jour même dans Culture Médias son éprouvante semaine d'immersion dans la nature sauvage de la cordillère des Pyrénées, entre le Béarn et le Pays basque, mais aussi les belles rencontres qu'il a fait grâce à cette émission.

Dès sa première nuit de voyage, Ahmed Sylla se retrouve obligé de camper dans la forêt. Toute une épreuve pour l'humoriste au naturel plutôt peureux. "On ne bivouaque pas dans un bois, enfin !", s'amuse Ahmed Sylla sur Europe 1. "J'ai été biberonné aux films d'horreur où la voiture tombe en panne en pleine forêt !" Le lieu n'est donc pour lui pas exactement synonyme de balade et de détente.

"Je ne sentais plus mes jambes"

Le présentateur de Nos terres inconnues Raphaël de Casabianca emmène également Ahmed Sylla faire un tour de parapente. Une première pour l'humoriste, qui a beaucoup hésité avant de se lancer. "Si on me propose demain d'aller faire du parapente, je dis non. Je n'y vais pas. Mais j'ai été content de dépasser ma peur", explique-t-il, se souvenant qu'il a failli tomber dans les pommes avant de s'envoler. "Je ne sentais plus mes jambes."

S'il a finalement volé au-dessus des vallées des Pyrénées avec un grand sourire, c'est devant le bain dans le lac qu'Ahmed Sylla a reculé. "Parce que c'est froid !", rigole-t-il au micro de Philippe Vandel, saluant le courage de Raphaël de Casabianca, qui s'est donc baigné seul. "Lui il y va, en bonhomme. Pas moi."

Mais ce sont les rencontres avec les habitants de la montagne qu'Ahmed Sylla a le plus apprécié dans son immersion télévisée. "Vous pouvez m'emmener où vous voulez. Tant qu'il y a des gens passionnés, je vais passer un bon moment", précise-t-il. L'humoriste est ainsi resté en contact avec certaines personnes rencontrées pendant le tournage. "J'ai parlé hier soir avec Iban, l'un des fils des vignerons", précise-t-il. "C'est ça aussi le petit plus de faire cette émission en France : il n'y a pas la barrière de la langue et on peut rester en contact."

Les aventures pyrénéennes d'Ahmed Sylla dans Nos terres inconnues sont à découvrir mardi soir à 21h sur France 2.

Europe 1
Par Alexis Patri