Tariq Ramadan visé par une plainte aux Etats-Unis, selon "Libération"

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Selon des informations du quoatidien, une Américaine aurait porté plainte en février dernier pour une agression sexuelle survenue en 2013.

Tariq Ramadan ne fait pas parler de lui qu'en France. Aux Etats-Unis aussi, le prédicateur musulman s'est fait connaître très récemment de la police. Selon Libération, une Américaine aurait porté plainte contre lui pour "agression sexuelle", rapporte vendredi le quotidien.

Plainte déposée à Washington. Le 19 février dernier, une Américaine de confession musulmane, résidant actuellement au Koweït, a porté plainte par téléphone auprès de la police de Washington. Si le rapport de l'enquête consulté par Libération anonymise les personnes, le quotidien a pu se faire confirmer par une source policière de la ville que l'homme visé par la plainte était bien Tariq Ramadan.

Dans une chambre d'hôtel. Les faits reprochés remonteraient à la nuit du 30 au 31 août 2013. La plaignante, chargée par l'armée américaine d'enseigner l'islam auprès des soldats, contacte le prédicateur suisse afin d'enrichir le contenu de ses cours. Elle accepte un rendez-vous dans la chambre d'hôtel de Tariq Ramadan, alors de passage dans la capitale américaine. C'est là que l'agression aurait eu lieu selon la victime. Selon la plainte, cette dernière accuse le théologien d'avoir, contre sa volonté, "placé son pénis dévêtu contre sa poitrine" et de l'avoir "touchée au niveau du décolleté".

Une enquête en cours. Un inspecteur a été chargé de l'enquête. Si assez d'éléments sont réunis, le dossier sera transmis à un procureur fédéral qui pourra alors recommander une mise en examen. Contactés par Libération, les avocats de Tariq Ramadan n'ont pas souhaité répondre.

Europe 1
Par NM