Syrie : plus de 400 civils tués en cinq jours dans la Ghouta orientale

, modifié à
  • A
  • A
Les bombardements sur cette enclave rebelle de Damas ont fait des dizaines de victimes.
Les bombardements sur cette enclave rebelle de Damas ont fait des dizaines de victimes. © ABDULMONAM EASSA / AFP
Partagez sur :
95 enfants font partie des victimes tuées par les bombardements du régime syrien, selon une ONG. 

Plus de 400 civils ont été tués en cinq jours de frappes aériennes et de tirs d'artillerie menés par le régime syrien et son allié russe contre la Ghouta orientale, enclave rebelle assiégée à l'est de Damas. "Cinq jours de frappes aériennes et de tirs d'artillerie intenses ont tué 403 civils, dont 95 enfants", a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). Au moins 46 civils ont été tués jeudi seulement, selon le directeur de l'Observatoire, Rami Abdel Rahmane.

Le dernier fief rebelle à Damas. Le régime mène depuis dimanche une campagne de bombardements dévastateurs sur ce secteur qu'il assiège depuis 2013 et qui est le dernier fief rebelle aux portes de la capitale syrienne. Selon un journal proche du régime de Bachar al-Assad, cette nouvelle campagne de bombardements sur la Ghouta orientale est le prélude à une offensive terrestre des forces pro gouvernementales. Le bilan s'est alourdi jeudi à cause de nouvelles frappes et de la découverte sous des décombres de corps de civils tués la veille, a précisé Rami Abdel Rahmane.