Syrie : l'offensive du régime sur la Ghouta a tué plus de 1.000 civils (OSDH)

, modifié à
  • A
  • A
L'offensive du régime sur la Ghouta a déjà tué plus de 1.000 civils, selon l'OSDH. (Photo d'archives) © HAMZA AL-AJWEH / AFP
Partagez sur :

Samedi, les forces du régime "ont isolé Douma du reste de la Ghouta orientale", a rapporté l'OSDH.

Le nombre de civils tués depuis le début le 18 février dernier de l'offensive des forces du régime syrien sur l'enclave rebelle assiégée dans la Ghouta orientale a dépassé samedi les 1.000, a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH)."Huit civils ont été tués dans les villes d'Arbine et Harasta et 17 autres ont été retirés des décombres dans la ville de Douma, portant le bilan de l'offensive à 1.002 morts civils, dont 215 enfants", a précisé l'Observatoire.

Dernier bastion rebelle. Profitant de l'impuissance de la communauté internationale et du soutien indéfectible de son allié russe, le régime s'est dit déterminé à reconquérir le dernier bastion rebelle près de Damas, où quelque 400.000 habitants subissent un siège asphyxiant depuis 2013. Il a déjà repris plus de la moitié de l'enclave, vaste de 100 km2, d'où des obus sont tirés sur la capitale, fief du pouvoir, faisant des victimes. Samedi, les forces du régime "ont isolé Douma du reste de la Ghouta orientale, après avoir pris le contrôle de la route la reliant à Harasta à l'ouest et à Misraba au sud", a rapporté l'OSDH.