Russie : Vladimir Poutine largement réélu selon les sondages à la sortie des urnes

, modifié à
  • A
  • A
Vladimir Poutine a été largement réélu dimanche.
Vladimir Poutine a été largement réélu dimanche. © Kirill KUDRYAVTSEV / AFP
Partagez sur :
Vladimir Poutine a été réélu pour un quatrième mandat lors de l'élection présidentielle russe avec 73,9% des voix, selon les sondages à la sortie des urnes.

Le président Vladimir Poutine a été triomphalement réélu dimanche pour un quatrième mandat à la tête de la Russie avec 73,9% des voix, selon les sondages sortie des urnes effectués par l'institut public VTsIOM, après la fermeture des derniers bureaux de vote. Un résultat confirmé par l'avancement du dépouillement : sur la moitié des bulletins, les premiers résultats donnent même 75% des voix à Vladimir Poutine. Les premiers résultats significatifs devraient être connus dans la nuit, a indiqué la Commission électorale centrale (CEC).

Les adversaires loin derrière. En deuxième position, selon VTsIOM, le candidat du Parti communiste Pavel Groudinine a obtenu 11,2% devant l'ultranationaliste Vladimir Jirinovski (6,7%) et la journaliste proche de l'opposition libérale Ksénia Sobtchak (2,5%) au terme d'une élection sans suspense, qui verra le président russe rester au pouvoir jusqu'en 2024. Le taux de participation était de presque 60% à 15h GMT, trois heures avant la fermeture des bureaux de vote, selon la Commission électorale centrale (CEC).

Des fraudes dénoncées. Le Kremlin avait fait de la participation son principal objectif afin de légitimer cette élection dont l'issue ne faisait aucun doute. Mais l'opposition, et en premier lieu l'adversaire le plus acharné du Kremlin, Alexeï Navalny, a accusé le Kremlin d'avoir fait gonfler la participation par de nombreuses fraudes, en bourrant les urnes ou en organisant le transport massif d'électeurs vers les bureaux de vote. L'ONG Golos, spécialisée dans la surveillance des élections, a dressé sur son site internet une carte des fraudes faisant état à 17h45 GMT de 2.629 irrégularités, tels que bourrages d'urnes, votes multiples ou entraves au travail des observateurs.