Offensive turque en Syrie : Damas envoie des troupes dans le nord du pays

, modifié à
  • A
  • A
© HO / Syrian Presidency Facebook page / AFP
Partagez sur :

Selon Sana, Damas annonce l'envoi de troupes dans le nord du pays pour "affronter l'agression" de la Turquie, cinq jours après le début de l'offensive contre les milices kurdes. Mais l'agence de presse étatique ne donne pas plus de détails sur la mobilisation de l'armée syrienne, déjà mobilisée par le passé dans certains secteurs kurdes pour éviter une offensive turque. 

Un accord entre les Kurdes et Damas

Un responsable kurde, sous couvert d'anonymat, a rapporté des "négociations" entre l'administration semi-autonome kurde et le gouvernement syrien. Celles-ci ont débouché sur un accord avec Damas sur le déploiement de l'armée syrienne près de la frontière turque. Dans un communiqué, l'administration kurde déclare être "parvenue à un accord avec le gouvernement syrien pour que l'armée se déploie le long de la frontière turco-syrienne dans le but de soutenir les Forces démocratiques syriennes". Outre le soutien à cette alliance de combattants kurdes et arabes, il est précisé que l'armée syrienne est "appelée à libérer toutes les localités occupées par l'armée turques et ses supplétifs syriens" depuis le début de cette offensive.

A la faveur du conflit déclenché en 2011, les Kurdes ont instauré une autonomie de facto dans le nord de la Syrie. Damas refuse cette autonomie allant jusqu'à qualifier de "traîtres" les combattants de la minorité pour leur alliance avec Washington dans le cadre de la lutte antijihadiste. Mais craignant une offensive turque, les Kurdes avaient déjà amorcé l'an dernier des pourparlers avec la Syrie sur l'avenir de leurs régions. Fin 2018, Ankara avait déjà menacé de lancer une opération contre les forces kurdes. Des négociations qui étaient alors restées sans suite. 

 

 

Europe 1
Par Europe1.fr