Maroc : Mohammed VI gracie 415 personnes, dont 13 condamnées pour terrorisme

, modifié à
  • A
  • A
Mohamed VI a accordé sa grâce à 415 personnes condamnées par différents tribunaux du royaume. © FADEL SENNA / AFP
Partagez sur :

À l'occasion d'une fête nationale célébrée dimanche, le roi du Maroc Mohammed VI a gracié 415 personnes, dont treize condamnées pour terrorisme. 

Le roi du Maroc Mohammed VI a gracié 415 personnes, dont 13 condamnées pour terrorisme, à l'occasion d'une fête nationale célébrée dimanche, a appris l'AFP de source officielle. Le souverain marocain a "bien voulu accorder sa grâce à 415 personnes condamnées par différents tribunaux du royaume, dont certaines sont en détention et d'autres en liberté", a indiqué le ministère de la Justice dans un communiqué.

Des condamnés pour terrorisme graciés. À l'occasion de ce 64ème anniversaire de la "Révolution du roi et du peuple", célébré le 20 août, le roi du Maroc a également accordé sa grâce à treize détenus "condamnés dans des affaires de terrorisme et ayant participé au programme Mossalaha (réconciliation)", et un détenu a bénéficié d'une "commutation de sa peine de mort en peine limitée à 30 ans".

Aucun manifestant du Rif libéré. Il n'a cependant gracié aucun des détenus du mouvement de contestation qui agite la région du Rif, dans le nord du pays, alors que "de nombreux indices" laissaient à penser qu'il allait le faire, selon la presse locale. Fin juillet, Mohammed VI avait gracié une quarantaine de détenus de ce mouvement né en octobre dernier.