Le prix Sakharov du Parlement européen décerné à l'opposition en Biélorussie

  • A
  • A
Le Parlement européen a décerné jeudi le prix Sakharov des droits de l'homme à "l'opposition démocratique".
Le Parlement européen a décerné jeudi le prix Sakharov des droits de l'homme à "l'opposition démocratique". © AFP
Partagez sur :
Le Parlement européen a décerné jeudi le prix Sakharov des droits de l'homme à "l'opposition démocratique" au président Alexandre Loukachenko au Bélarus, emmenée par sa figure de proue Svetlana Tikhanovskaïa, a indiqué jeudi son président David Sassoli. Le Parlement distingue neuf personnalités de l'opposition. 

Le Parlement européen a décerné jeudi le prix Sakharov des droits de l'homme à "l'opposition démocratique" au président Alexandre Loukachenko en Biélorussie, dont la figure de proue, Svetlana Tikhanovskaïa, est réfugiée en Lituanie. "N'abandonnez pas votre combat. Nous sommes à vos côtés", a déclaré le président du Parlement européen David Sassoli sur Twitter, soulignant que les membres de l'opposition, pour la plupart emprisonnés ou poussés à l'exil, avaient "une chose que la force brutale ne pourra jamais vaincre : la vérité".

Neuf personnalités distingués

Outre Svetlana Tikhanovskaïa, le Parlement distingue neuf personnalités de l'opposition, dont les deux femmes qui ont fait campagne à ses côtés, Maria Kolesnikova, aujourd'hui emprisonnée, et Veronika Tsepkalo, en exil, ainsi que la lauréate du prix Nobel de littérature Svetlana Alexievitch. Le trio de femmes a été proposé pour le prix Nobel de la paix 2021.

Cette candidature était soutenue par les principaux groupes politiques du Parlement, notamment le PPE (droite), S&D (socialistes et démocrates) et Renew Europe (centristes et libéraux). Après l'intellectuel ouïghour Ilham Tohti, condamné à la prison à vie en Chine pour "séparatisme", lauréat en 2019, les eurodéputés ont couronné un mouvement porté en particulier par des femmes, réprimé par le pouvoir.

Nelson Mandela, le premier lauréat

Cette récompense devrait susciter la réprobation de Minsk, mais aussi celle de Moscou, soutien du président Loukachenko. Les autorités russes avaient déjà dénoncé le choix du lauréat en 2018, le cinéaste ukrainien Oleg Sentsov, alors emprisonné.

La remise du prix Sakharov doit se tenir le 16 décembre. Doté de 50.000 euros et décerné pour la première fois en 1988 à Nelson Mandela, ce prix "pour la liberté de l'esprit" doit son nom au physicien nucléaire Andreï Sakharov, figure de la dissidence à l'époque de l'URSS.

 

Europe 1
Par Europe 1 avec AFP