Le chef de la diplomatie russe rencontre Kim Jong Un à Pyongyang

, modifié à
  • A
  • A
Photo d'archives. Sergueï Lavrov a invité jeudi, dans le cadre de sa visite à Pyongyang, Kim Jong Un à se rendre en Russie.
Photo d'archives. Sergueï Lavrov a invité jeudi, dans le cadre de sa visite à Pyongyang, Kim Jong Un à se rendre en Russie. © YURI KADOBNOV / AFP
Partagez sur :
Sergueï Lavrov et Kim Jonh Un se sont rencontrés pour la première fois jeudi à Pyongyang. Le chef de la diplomatie russe a invité le dirigeant nord-coréen à se rendre à son tour en Russie.

Le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, a été reçu jeudi pour la première fois par le leader nord-coréen Kim Jong Un lors d'une visite à Pyongyang, a annoncé le ministère russe des Affaires étrangères.

"Kim Jong Un a reçu Sergueï Lavrov à Pyongyang", a indiqué le ministère sur son compte Twitter en accompagnant son message de photographies montrant les deux hommes se serrant la main.

 

"Coopération étroite". Sergueï Lavrov s'est rendu à Pyongyang à l'invitation de son homologue nord-coréen Ri Yong Ho, qui avait visité la Russie en avril. "Nous avons évoqué en détail la situation internationale et en particulier les problèmes qu'il faut régler afin de parvenir à la dénucléarisation de la péninsule coréenne avec la création d'un système stable pour la paix et la sécurité", a déclaré Sergueï Lavrov, cité par un communiqué du ministère russe après la rencontre avec Ri Yong Ho. "Nous confirmons notre attachement à la coopération la plus étroite possible avec la Corée du Nord au nom du règlement de toutes les tâches bilatérales et internationales", a-t-il ajouté.

Une invitation en Russie. Sergueï Lavrov a par ailleurs invité le leader nord-coréen à se rendre en Russie, a rapporté le ministère russe des Affaires étrangères. "Venez en Russie, nous serons très heureux de vous accueillir", a déclaré Sergeï Lavrov à Kim Jong Un, selon un communiqué du ministère.

Avant la rencontre entre Trump et Kim. La visite de Sergueï Lavrov intervient en pleine effervescence diplomatique à l'approche du sommet du 12 juin entre le président américain Donald Trump et Kim Jong Un, qui semble remis sur les rails après avoir été annulé la semaine dernière par Donald Trump. La dernière visite de responsables russes en Corée du Nord remontait à mars, lorsque le ministre russe chargé du développement de l'Extrême Orient, Alexandre Galouchka, s'était rendu à Pyongyang pour évoquer les liens économiques bilatéraux.

Europe 1
Par Europe1.fr avec AFP