L'ambassade des États-Unis à Jérusalem ouvrira en mai

, modifié à
  • A
  • A
L'ambassade américaine est actuellement installée à Tel Aviv.
L'ambassade américaine est actuellement installée à Tel Aviv. © JACK GUEZ / AFP
Partagez sur :
Cette décision explosive, annoncée début décembre, devrait coïncider avec le 70e anniversaire de la création d'Israël.

Les Etats-Unis prévoient de transférer leur ambassade en Israël de Tel Aviv à Jérusalem au moi de mai, suivant une décision qui rompt avec la politique observée depuis des décennies par l'administration américaine et risque d'accentuer les tensions au Proche-Orient. Donald Trump avait annoncé le 6 décembre que les Etats-Unis reconnaissaient Jérusalem comme la capitale d'Israël et avait demandé au département d'Etat de préparer le déménagement de la représentation diplomatique américaine en Israël.

"Au mois de mai, nous allons déplacer l'ambassadeur et une petite équipe à Arnona", le complexe qui abrite actuellement les activités consulaires du consulat général des Etats-Unis à Jérusalem, a dit vendredi un responsable américain, qui a souhaité garder l'anonymat. "Ce qui va se passer en mai est qu'un panneau sera mis à Arnona pour indiquer que le bâtiment est l'ambassade des Etats-Unis", a-t-il ajouté, précisant toutefois que la majorité des employés diplomatiques américains resteront à Tel Aviv.

Une installation qui coïncide avec le 70e anniversaire de la création d'Israël. Ce transfert semble intervenir plus tôt que prévu. Le vice-président Mike Pence avait indiqué le mois dernier lors d'un discours devant la Knesset que le déménagement à Jérusalem aurait lieu d'ici la fin de 2019. L'installation à Jérusalem va coïncider avec le 70e anniversaire de la création de l'Etat d'Israël dont l'indépendance a été proclamée le 14 mai 1948, a précisé le responsable américain. L'annonce a été accueillie de manière enthousiaste par le ministre israélien du Renseignement Israël Katz dans un message sur Twitter.

"Il n'y a pas de plus grand cadeau que celui-ci ! La décision la plus juste et la plus correcte. Merci, ami !" écrit le ministre. Israël a prévu de célébrer ce 70e anniversaire les 19 et 20 avril. Les Palestiniens ont aussitôt condamné l'annonce américaine. C'est "une provocation pour les Arabes, musulmans et chrétiens. Par une telle décision, l'administration Trump finit de s'isoler complètement et devient une partie du problème et non plus de la solution", a dit le numéro deux de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP), Saëb Erakat.