La Turquie empêche 330 migrants d'atteindre une île grecque

  • A
  • A
Les garde-côtes turcs ont arrêté 330 migrants. (Ici une embarcation de l'ONG "Ocean Viking" qui vient en aide au migrants en mer)
Les garde-côtes turcs ont arrêté 330 migrants. (Ici une embarcation de l'ONG "Ocean Viking" qui vient en aide au migrants en mer) © ANNE CHAON / AFP
Partagez sur :
Les embarcations, qui partaient du nord-ouest de la Turquie, ont été arraisonnées au cours de sept opérations menées depuis samedi soir. 

Les garde-côtes turcs ont arrêté 330 migrants, parmi lesquels des Afghans, des Syriens et des Palestiniens, qui cherchaient à atteindre illégalement l'île grecque de Lesbos, a indiqué dimanche l'agence de presse étatique turque Anadolu. Les embarcations qui partaient du district d'Ayvacik, dans la province de Çanakkale, au nord-ouest de la Turquie, ont été arraisonnées au cours de sept opérations menées depuis samedi soir, selon Anadolu.

Pays de transit pour les migrants

La Turquie, qui accueille plus de 3,5 millions de réfugiés syriens - un record dans le monde -, est un des pays de transit pour les migrants clandestins dans leur périple vers l'Union européenne (UE). 

Les autorités turques interviennent dans le cadre d'un accord avec l'UE qui a entraîné la baisse du flot des migrants et des réfugiés, principalement syriens, qui cherchent à émigrer vers l'Europe en y entrant par la Grèce. Cet accord conclu en mars 2016 s'accompagne d'une aide financière, de la libéralisation des visas de tourisme pour les ressortissants turcs et de l'accélération du processus de négociation en vue d'une adhésion à l'Union européenne.